Pour recevoir des informations sur l'association via Email ou Courrier :

Après les deux ouragans, OdADI se mobilise pour Madagascar

En l'espace de quelques jours, deux ouragans ont frappé Madagascar faisant des dizaines de victimes, des milliers de sans-abris et des millions d'euros de dégâts. Liée depuis près de 15 ans à deux organisations malgaches, l'association OdADI France, à l'instar de son représentant paimpolais, Michel Noël, se mobilise pour venir en aide aux sinistrés.

Michel Noël à lié des liens avec Madagascar en 1967 lorsqu'il a rencontré Anne, qui allait devenir sa femme et qui, depuis 1963, entretenait des liens avec Rose, une jeune malgache de son âge. Un lien et une correspondance qui vont durer jusqu'au décès d'Anne en 2017.
En 2008, le couple, avec le concours de leur ami Michel Rocolle, créent OdADI France (Organisation d'Appui au Développement Intégré) pour aider l'association OdADI qui, à Madagascar, pratique, sur un territoire de 90ha à cheval sur deux villes (Ankazondandy - 17900 habitants - et Mangmila - 13250 habitants -, dont fait partie le village de Beorana - 460 habitants -) la formation, mais aussi la production et la transformation.

OdADI est présent pour aider à l'éducation. École, atelier de couture, unité d'apiculture et volet agricole avec notamment la production d'huiles essentielles à partir de plantes locales (ravintsara, hélichryse, niaouli, citrodoria, géranium, psiadia ou ravintsar) forment l'essentiel de son activité. On y favorise la production locale et les circuits courts. Aujourd'hui, Michel Noël continue à s'investir et Patrice Rocolle, le fils de Michel, a pris la présidence.
Après le premier ouragan, à la fin Janvier, un mail émanant d'Eulalia Bertto, la présidente malgache d'OdADI, arrive à ses amis français. Elle y évoque les dégâts : << De l'eau partout, écrit elle, des barrages qui cèdent, des éboulements qui engloutissent et tuent, des hectares de cultures qui pourrissent sous l'eau et sont irrécupérables, plus de 100.000 sinistrés dans toute l'île. Une quarantaine de morts et des gens qui n'ont pas à manger. On va mettre du temps à réparer tout ça et à reprendre une vie normale. Et la météo annonce un nouveau cyclone pour la semaine prochaine... >> Et le deuxième ouragan est passé, encore plus violent que le premier avec des vents atteignant 235 km/h lorsque la plupart des habitations sont faîtes de tôles...
<< Le deuxième ouragan , poursuit Michel Noël, a touché plus violemment la région de Béorana avec à nouveau des morts, des sans-abris et des dégâts énormes. Nous avons, lors de l'assemblée générale nationale du 4 février, envoyé une aide d'urgence de 1.500€. Ce qui est peu au regard de la situation. >>

Appel aux dons
Alors aujourd'hui, OdADI France (qui aide également << Rianala >>, une association d'aide aux handicapés) lance un appel à la solidarité et à la générosité. << L'association OdADI est une association ou organisme d'intérêt général, ce qui lui permet de recevoir des dons et donne accès à des dégrèvements d'impôts. Les personnes le désirant peuvent adhérer à l'association (38€) ou faire des dons. >>

François CABIOC'H
La presse d'Armor

16/02/2022

Lettre d'informations - Octobre 2021

Depuis la dernière lettre d’information et malgré les contraintes de la crise sanitaire, OdADI France continue à soutenir « l’association sœur » à Madagascar où la pandémie et surtout la famine dans le sud du pays ont fait souffrir la population.

Les dernières nouvelles qui nous sont parvenues d’Eulalia, la présidente d’ODADI, sont malgré tout encourageantes : la saison des pluies s’achève et les frontières devraient être ré ouvertes dans quelques semaines. Sans quasiment aucune activité génératrice de revenus (une seule participation à une brocante), vos seuls cotisations et dons depuis le début de l’année ont permis d’assurer l’essentiel pour la vie sur le Centre Patrakala et le fonctionnement courant de l’association de Madagascar. 

Par ailleurs les projets déjà évoqués avancent avec l’arrivée des beaux jours : la poursuite de la construction du logement de la directrice de l’école et la remise à niveau technique du seul véhicule 4x4 de l’association, indispensable aux liaisons avec le centre. Nous avons par ailleurs concentrés nos efforts sur le rayonnement de l’association en créant un compte Instagram et en faisant diffuser des articles dans la revue Les Jeunes (FSCF) et dans Presse d’Armor. 

Merci de relayer dans vos entourages ces supports que vous retrouvez sur le site internet et le compte Instagram. Nous avons également entamé des démarches de demandes de subventions à différents organismes et c’est encore à votre générosité que nous faisons appel. Enfin, toutes vos idées sont les bienvenues pour récolter des fonds et organiser des AGR. Sans vous rien ne sera possible ! 

Le président et le bureau de l’association 

26/10/2021

Michel Noël fait vivre OdADI pour le souvenir d'Anne

En 1963 à Amboise (37), dans une institution privée pour jeunes filles, les enseignantes demandent si des élèves souhaiteraient correspondre avec d'autres jeunes filles de Madagascar. Anne, 14 ans, lève la main… L'enseignante note son adresse et la transmet.

Anne et Rose
La jeune correspondante malgache se prénomme Rose et elle écrit tout de suite à Anne. Mais l'adresse n'est pas exacte et la lettre arrive bien à la poste d'Amboise mais ne va pas plus loin.
C'est alors que le hasard veut que la jeune Anne arrive à la poste avec un groupe d'amies. A tout hasard, le préposé, qui connaît bien son monde, demande au groupe si l'une d'elles attend un courrier de Madagascar.
C'est ainsi qu'Anne récupère la première lettre de Rose.

C'est le début d'une correspondance assidue qui va durer jusqu'au décès d'Anne en Novembre 2017. 53 ans d'échanges épistolaires et une dizaine de rencontres vont sceller cette amitié.
"J'ai pris le train de Madagascar en marche lors de ma rencontre avec Anne en 1967, sourit Michel Noël. C'est avec elle et Michel Rocolle, un ami de Lyon où nous vivions à l'époque que nous avons crée OdADI France sur les conseils de Rose."

Des projets pour Madagascar
Parmis les projets et les actions d'OdADI France figurent la construction d'une école et du logement de l'instituteur, une action sur l'environnement et le reboisement, la vulgarisation de technique agricole (culture du ravintsara et d'autres plantes médicinales), la distillation et la vente d'huiles essentielles, la formation de femmes (alphabétisation, santé, nutrition, planification familiale, couture et cuisine), l'éducation d'enfants et la fourniture de repas complets aux enfants et à leurs mamans : 0,90€ le repas.

Cherche Bénévoles
Aujourd'hui, l'association cherche des bénévoles et des adhérents. L'adhésion coûte 38€ pour l'année. Cette somme est déduite des dons éventuels. "L'association, reprend Michel Noël, organise aussi l'accueil sur place de groupes avec des membres de l'association qui peuvent être accompagnés."
Pour tous renseignements, s'adresser au 06 14 61 81 06 (Michel Noël) ou par mail : anne-michel.noel@free.fr ou odadifrance@gmail.com.

Pour continuer la belle histoire d'Anne et Rose...

François Cabioc'h
Presse D'Armor


22/09/2021

La Fédération Sportive et Culturelle de France nous soutient

Le 23 Juillet 2021, la FSCF a publié dans leur bimestriel "Les Jeunes" un article sur l'association faisant un appel aux dons.

Vous pouvez retrouver cet article à cette adresse :
https://www.fscf.asso.fr/les-jeunes/2577-juillet-aout-2021


23/07/2021

Rapport Moral Assemblée Générale du 06/03

 Chers amis, 

Chers membres du conseil d’administration et adhérents, 

Comme il est de tradition et c’est une première pour moi, j’ai l’honneur et le plaisir de vous présenter le rapport moral de ODADI-France sur l’exercice écoulé. 
Tout d’abord je voudrai rappeler à tous l’objet statutaire et les valeurs prônées par l’association à but non lucratif régie par la loi 1901, créée par mon père il y a 13 ans le 20 mai 2008 : entraide et solidarité en soutien de l’association ODADI qui cherche par tous les moyens à lutter contre la pauvreté et améliorer les conditions de vie des populations malgaches, principalement dans les campagnes et encore plus précisément au profit du « folkontany », c’est-à-dire une communauté de communes, de Beorana à environ 70 kms au NE de Antananarivo. 

Cette année très spéciale et compliquée pour tous, pour les raisons que vous connaissez, n’aura pas permis à l’association de conduire comme on l’entendait les projets évoqués lors de la dernière AG : vide-grenier, manifestations diverses, ventes au congrès de la FSCF qui a été annulé, voyage à Madagascar reporté, etc…. Néanmoins, votre obstination et votre persévérance à garder le lien avec les équipes d’Eulalia Beratto et à faire connaitre l’association au travers de vos réseaux respectifs, votre générosité pour permettre d’équilibrer nos modestes comptes nous ont permis d’augmenter le nombre de nos adhérents et de récolter suffisamment de recettes pour tenir nos engagements vis-à-vis d’ODADIM (je pense notamment à la fourniture des repas 3 fois par an) et même de lancer le projet de construction d’une nouvelle classe et d’un logement pour l’instituteur. Je laisserai d’ailleurs à Eulalia, si la technique nous le permet, le soin de nous donner les dernières nouvelles sur l’avancée de ce projet et sur la situation à Madagascar. 

Le rapport d’activités qui sera présenté dans quelques minutes par notre secrétaire reviendra dans le détail sur cette année écoulée. 
Ensuite, le rapport financier et l’approbation du budget prévisionnel 2021 sont à l’ordre du jour et feront l’objet d’une intervention de notre trésorier Michel. 
L’ambition commune est que l’on arrive à donner un nouvel élan à notre association pour préparer l’avenir et transmettre en particulier aux plus jeunes l’envie de nous rejoindre et de faire un bout de chemin avec nous. Il faut nous donner les moyens de rayonner plus largement pour mobiliser plus de ressources et de moyens et poursuivre et pérenniser ainsi l’œuvre entreprise par Eulalia et toute son équipe. C’est toujours le plus compliqué : « être et durer ! ». pour toutes ces raisons il serait bien de passer du stade d’association « familiale » à celui d’une association visible et active, sans y perdre notre âme et l’esprit insufflé par Michel Rocolle il y a 13 ans. 

Egalement à l’ordre du jour, une intervention du petit-fils de Michel, accessoirement mon fils Clément, qui a travaillé sur un projet de site internet au profit de l’association dans le but de nous aider à garder le lien quotidien entre nous mais surtout nous faire connaitre, avec l’accès à différentes actualités et informations ainsi qu’aux différents outils permettant de régler ses cotisations, faire des dons de manière numérique ou par courrier et éventuellement d’échanger et de se tenir informés de ce qui se passe à Madagascar. 

Vous l’avez compris, les perspectives pour l’association sont d’augmenter le nombre d’adhérents (une centaine de cotisants réguliers nous permettraient d’assurer l’objectif premier des repas), d’enfin organiser des activités génératrices de revenus et des manifestations, une fois les conditions sanitaires allégées, de retourner à Madagascar pour certains d’entre nous pour témoigner de notre action et rencontrer l’équipe de l’association jumelle et de poursuivre activement notre rayonnement et notre influence.
 
Même si l’avenir national n’est pas des plus réjouissants, nous devons le regarder avec confiance et sérénité et ce que nous avons pu réaliser cette année le prouve. Il nous faut donc persévérer et ne pas relâcher nos efforts, essayer de mobiliser toutes les bonnes volontés autour de nous, ainsi que rechercher de nouvelles idées pour recruter de potentiels donateurs ou partenaires, dont les institutions nationales, régionales ou locales et les acteurs du monde de l’entreprise. 

Pour conclure, un grand merci à toute l’équipe du bureau avec une mention particulière pour Martine et Michel, les 2 chevilles ouvrières du bureau. Je tiens également à souligner le très bon état d’esprit, la bonne humeur et la sérénité qui vous anime, et qui me permette, moi le nouveau dans l’équipe de coordonner et de donner le cap en toute confiance pour le bien de nos amis malgaches que nous soutenons.  

Patrice ROCOLLE 

Président OdADI-F 

06/03/2021

Inauguration de l'école

Des nouvelles en direct de Beorana: la date du jeudi 25 février a été retenue pour l'inauguration de l'école. 

Dommage aucun membre d'OdADI-F ne pourra être présent mais ODADI nous a promis des photos. Nous serons en pensée avec eux pour ce jour important. 

Là-bas le COVID est toujours présent mais, de leur avis, pas bien méchant. Ils portent des masques "faits maison". Malgré tout, comme chez nous, les gestes barrières ne sont pas toujours suivis ! 
 

23/02/2021

Le nouveau bâtiment de l'école est sorti de terre !

Ça y est, le bâtiment rallonge de l'EPP de Beorana prend forme !  Une belle bâtisse de 40m2 ! 

Démarré le 28 octobre, il recevra les élèves dés janvier 2021. Cela est possible avec l'adhésion du fokolona, la persévérance des parents d'élèves et le partenariat ODADI et OdADI-F: Une démarche participative. 

Nous contribuons à l'éducation des enfants en milieu rural en apportant notre aides aux écoles se trouvant autour du centre Patrakala, dans la construction de salles pouvant recevoir les classes et ainsi faciliter l'enseignement spécifique à chacune d'elle. Qui souhaitent s'y associer sont les bienvenus ! 

19/12/2020

Des nouvelles de l'école et de Beorana

Chers amis OdADI-F,
Nous sommes revenus du terrain ce WE pour quelques jours et nous y retournerons bientôt. En effet, beaucoup d'activités à terminer avant la fin de l'année, entre autre l'agrandissement de l'école qui a besoin de la mobilisation de l'équipe. Nous resterons donc encore absent un moment.

Mais aujourd'hui nous venons vous apporter des nouvelles réjouissantes pour égayer vos journées de confinement strict et stressant mais aussi vous motiver dans nos actions communes. Il s'agit de l'école de Beorana. Ca y est, la construction a démarré, elle est en bonne voie. Nous vous partageons ces jours exceptionnels de démarrage et joignons en détaché le rapport. Les photos suivront le temps de les envoyer facilement en bloc, elles sont nombreuses et lourdes..

Nous avons du faire beaucoup d'efforts et bousculer notre programme pour faire en sorte que l'école soit sur pied cette année. Il a donc fallu rapidement la mettre en route avant la pluie, qui , Dieu merci, n'est pas encore tombée dans la zone.
2021 est encore une grande inconnue, ne serait-ce que cette pandémie qui risque de nous revenir comme partout dans le monde mais aussi sur la vie d'ODADI ! 

Néanmoins le centre Patrakala continue à être actif. Les activités surtout sociales se succèdent car répondent aux nécessités du moment causées par les difficultés actuelles. Pas de chômage de ce côté car il y a tant à faire et tant de besoin à satisfaire , mais, hélas freiné par l'insuffisance de moyens.. Que dire de plus si ce n'est bon courage à vous et que ce mauvais virus s'éloigne de vous et de nous à tout jamais ! 

Amitiés, 
Eulalia et toute l'équipe. 

12/11/2020

Petit message d'Eulalia

 "Bonjour les amis,
J'ai vu votre message et vos essais d'appel. Nous sommes tout le temps à Beorana pour démarrer les activités, surtout la construction de la salle de classe que nous menons avec la communauté ce qui ne facilite pas les choses. Nous y allons là tout de suite pour une réunion de préparation avec les villageois demain matin dirigée par le président du fokontany (groupement de communes) et peut être assisté par les représentants de la Mairie.
Nous revenons dimanche et je vous informerai un peu plus."
 

15/10/2020

C'est parti pour la nouvelle école

Déjà , les premières briques sont fabriquées, la première devrait être posée mi-octobre et, si tout va bien, les enfants auront un vrai toit en début d'année ! En effet, même si seul les murs et le toit sont construits en janvier, nous n'avons pas assez d'argent pour le moment pour en faire plus, les enfants investiront les lieux dés le début de 2021, cela leur permettra d'être à l'abri des intempéries, c'est toujours ça !

Grâce à vous nous avons pu envoyer là-bas 2000€ , il en faudra encore 6000 pour terminer le projet mais nous y arriverons, il ne faut pas baisser les bras ! La -bas, les parents vont se mobiliser pour aider aussi !

Nous vous donnerons des nouvelles au fur et à mesure que nous en aurons avec photos

29/09/2020

Des nouvelles de Madagascar

Nous avons obtenu quelques nouvelles d'OdADI par Eulalia , la présidente à Madagascar .  Le coronavirus se répand malheureusement là-bas, et les médicaments n'étant pas remboursés, le manque d'hôpitaux, pas d'allocation chômage font craindre le pire!

Les malgaches ont le choix, en ville, ne pas respecter les consignes et mourir du coronavirus qu'ils risquent d'attraper ou respecter le confinement et mourir de faim !!

Pour nos amis de Beorana, situé en pleine campagne, pour l'instant, ils sont tranquilles mais jusque quand?

Pour OdADI-F, l'épidémie nous a empêchés de faire des vide-greniers et autres ventes d'artisanat qui nous permettent de tenir nos engagements vis à vis d'ODADI aussi nous allons avoir du mal en fin d'année de trouver les 1475€ que nous devons leur envoyer. De ce fait le projet de l'école n'avance pas non plus! Alors, si vous pouvez faire un don supplémentaire il sera le bien venu! Pour rappel, vous recevrez en fin d'année un reçu pour "don aux œuvres".
 

29/07/2020

Nouveau Président

Lors de l'assemblée générale, un nouveau président à été élu en la personne de Patrice ROCOLLE, fils de notre président fondateur : Michel ROCOLLE.
 

11/03/2020

Nouvelles d'OdADI-F

Chers amis, quelques temps déjà que je ne vous ai pas donné de nouvelles j'espère que vous avez passé un bel été.

Quelques uns parmi vous n'ont pas encore renouvelé leur cotisation  (38€) pour 2019 et notre trésorier se désespère!

Notre présidente a organisé un stand sur Lyon au marché africain mais peu de succès apparemment, pas grave! je vous rappelle qu'avec 1€ on paie un bon repas à nos écoliers ! Il ne faut donc pas  se décourager. Merci à Monique qui l'accompagnait;
Déjà nous avons récolté quelques dons pour la cuisine et nous avoisinons les 1000€ mais le budget de 8000€ ! 

Aussi, n'hésitez pas si les vacances vous ont laissé quelques liquidités, si les impôts ne vous ont pas tout pris, envoyez un don à OdADI-F!  Michel NOEL , 24 chemin de Landouezec 22500 PAIMPOL.

Et si vous le pouvez n'hésitez pas à participer aux vide greniers, brocantes , concert (eh oui Béatrice et Christian nous ont organisé ça sur Grigny, il y a 2 ans), ou tout ce que vous pourrez pour récolter de l'argent, les enfants de Beorana comptent sur nous !

Vous pouvez également vendre des huiles essentielles , dans ce cas prendre contact avec moi: 
Pour les adhérents de la FSCF je serai comme d'habitude au congrès fédéral en novembre à Valenciennes où je vendrai de l'artisanat et des huiles , venez me voir ! 
 

05/10/2019

Rencontre des activités de pleine nature FSCF à Ormoy la rivière

Ce week-end le comité départemental 91 FSCF avait organisé à ORMOY LA RIVIERE, une rencontre nationale des activités de pleine nature;

A cette occasion, huiles essentielles ainsi que miel et gousses de vanille leur ont été proposés. Comme d'habitude, cette vente a été un franc succès. Merci à ceux qui ont accepté d'acheter quelques bouteilles en plus afin de les revendre à leurs amis et ainsi de nous faire de la publicité.

Des prospectus ont été distribués à chacun et chacune afin qu'ils proposent eux même à d'autres de nous aider.

La vente a rapporté 239€ dont 172€ d'huiles et 67€ de miel et vanilles .. Merci encore à tous! 

11/06/2019

Projet de construction d'une école

Bonjour à tous, 

Rappelez-vous : lors de notre assemblée générale en février, suite à notre passage là-bas en octobre 2018, nous avons décidé d'aider Beorana à se doter d'une école digne de ce nom et d'un logement pour l'instituteur.

Budget prévisionnel : 8000€.

A ce jour, nous atteignons à peine 700€ pour ce projet! Aussi je me permets de vous relancer. C'est l'époque des vide greniers, brocantes, compétitions. Profitez-en pour récolter de l'argent et nous faire connaître.

Une compétition 100 personnes: 1€ chacune, la danse dans le Rhône l'a fait ! 
Une brocante dans la Meuse a rapporté 500€ !
Nous pouvons y arriver, il faut juste nous mobiliser un peu plus! Allez courage à tous, ils comptent sur nous et nous allons y arriver!

Bonnes Fêtes de Pentecôte ! 

06/06/2019

Projet des apiculteurs

Ouf, c'est enfin fini ! 

L'AMP , association de micro projet nous a enfin versé les dernières aides et le projet est bouclé. Les apiculteurs sont maintenant en association et autonomes !  

Ils vous remercient tous et toutes de votre aide. 

26/02/2019

Voyage à Beorana

Partis en septembre, nous étions 4 adhérents d'OdADI-F et 3 accompagnants. Nous sommes allés rencontrer nos amis d'ODADI et avons passés quelques jours avec eux. Résultats au retour 2 cotisants de plus ! 

Nos amis sont tellement attachants et ils montrent tellement de bonne volonté à essayer de s'en sortir que nous ne pouvons qu'avoir envie de les aider!
Pour nous, depuis 2 ans que nous n'y étions pas allés (le voyage coute cher et il est à nos frais) quels changements au centre Patrakala ?

La cantine continue, un bâtiment a vu le jour tout à coté du premier qui avait été construit en 2005. Il sert d'atelier de couture pour les dames, la distillerie fonctionne bien, de nouveaux produits comme les huiles de massage se sont  ajoutés aux huiles essentielles que nous connaissions (ravintsara, niaouli, hélychrise, citriodora, psiadia et géranium bourbon) et qu'OdADI-F vend en France . Par contre nous avons eu la désagréable surprise de constater qu'il n'y avait plus de serre: le cyclone est passé par là…

Nous avons également rencontrés les apiculteurs qui grâce au projet AMP auquel nous avons participé financièrement est arrivé à sa fin et a atteint son but. Les apiculteurs sont en association indépendante maintenant et s'est très bien même si, quelques uns n'ont pas encore tout à fait compris le principe d'une coopérative et ont encore tendance à faire cavalier seul, c'est bien parti.
Nous avons également visité une école dans un village voisin et là il y a beaucoup à faire. Une salle de classe et dans quel état ! 2 ou 3 tables pas de bancs. 

Il faudrait bâtir une véritable école avec bancs et chaises! Nous essaierons de les aider mais pour cela il faut des fonds, alors nous comptons sur vous pour faire de nouveaux adhérents et éventuellement des dons exceptionnels si vous le pouvez. Nous n'avons pas encore chiffrer les besoins mais sachant qu'une maison en dur coute environ 5000€, probablement que 6000€ devraient suffire,  

Ils comptent sur nous c'est vraiment leur vœu! Alors je compte sur vous tous essayons! 

12/12/2018

Nouvelles d'OdADI-F

Quelque temps déjà que nous n'avons pas donné de nouvelles, le temps passe si vite et c'est probablement pour cela que certains parmi vous ont oublié de régler leur cotisation, il n'est jamais trop tard pour bien faire !


Notre projet AMP qui a été réalisé n'a pas encore été tout à fait réalisé par manque de fond, il faudrait que nous investissions 1600€ supplémentaire (que nous  retoucherions ensuite par AMP) mais il faut les avancer et nous ne les avons pas bien sur, aussi nous recherchons une fois de plus des fonds exceptionnels.


Jusqu'à présent nous pouvons toujours financer la cantine pour les enfants.


Cette année, la secrétaire et 2 adhérentes se rendront, à leurs frais, à Beorana. Ce voyage leur permettra de juger sur place de notre action là-bas, de tisser des liens d'amitié avec nos amis malgaches et peut être ainsi d'avoir plus envie encore de s'investir.


La vente d'huiles essentielles se poursuit. Les clients se fidélisent mais il serait bien que nous diversifions nos points de vente pour augmenter nos ventes. Déjà la PACA, Provence Cote d'Azur, a ouvert une antenne au comité départemental FSCF, si chaque ligue ou comité FSCF pouvait le faire ce serait une grande avancée! ODADI a diversifié ses produits: 6 huiles sont maintenant disponibles, ravintsara, geranium bourbon, niaouli, psiadia, hélychrise auxquelles viennent s'ajouter eau florale de géranium et eau florale de ravintsara ainsi que des huiles de massage énergisante et fatigue musculaire.

Si vous souhaitez faire un relais contacter moi : martinette50@orange.fr 

29/05/2018

On se plaint de nos routes !

Pour rejoindre le centre Patrakala et être avec les femmes le 8 mars, sur une piste impossible, dans la boue, sous la pluie… Avec une équipe rodée et débrouillarde, aidée par les villageois venues à la rescousse, nous sommes arrivés indemne après s'être dépatouillés 4 h de temps sur seulement 7 kms !


Merci OdADI-F de nous avoir donné cette 4x4 pour glisser dans la boue! Nous apprécions car sans elle, ce serait la marche à pied ou par charrette !!!


La première action d'OdADI-F a été l'achat de ce 4/4, imaginez comment ils pouvaient faire avant, avec les charrettes à zébus!

20/03/2018

Concert de chorales

Une belle réussite pour cette première!


Salle comble (merci au temps pluvieux), bonne ambiance, bonne organisation (merci à Béatrice, Christian et toute leur équipe de bénévoles), des chants, du théâtre, de la danse, bref un après midi très agréable!


Merci aux chorales également qui nous ont offert une très belle prestation. Un coucou spécial à Emmanuel et Dominique.


A refaire!

25/01/2018

Nos finances

 Chers adhérents,


Un petit point avant la fin de l'année.

Cette année 2017 a été moins « rentable » que prévu…


En effet, au lieu de progresser, notre nombre d'adhérents a légèrement diminué ; les dons ont, eux aussi, été moins importants. Ce n'est certes pas que « personne ne fait rien » : il y en a un certain nombre parmi nous qui se sont démenés mais, mais… Il n'en reste pas moins qu'actuellement, si nous suivons notre budget prévisionnel présenté à la dernière AG, nous devons encore envoyer à ODADI Madagascar la somme de 1 900 € pour les Repas des Enfants et les Actions Femmes et nous n'avons de disponible que 1 250 €.


Ont déjà été envoyés cette année d'une part, 2 500 € (reliquat de ce qui était prévu en 2016), d'autre part, 1 900 € en juin dernier et ces sommes étaient destinées aux repas des enfants et aux actions femmes qui restent les priorités d'ODADI-F.


Peut-être, certains parmi vous ont montré leur générosité en faisant des dons ou en cotisant dans d'autres associations. Et c'est tout-à-fait légitime. Il n'en reste pas moins qu'à Madagascar, l'association ODADI, attend les sommes que nous sous sommes engagés à lui verser pour ce créneau bien précis (Enfants + Femmes).


Par ailleurs, un petit rappel : si vous souhaitez savoir ce qui se fait dans le cadre d'OdADI-F et avoir les toutes dernières nouvelles, il faut aller sur notre site qui est tenu par Martine Jullien, notre Secrétaire. Pour cela, aller sur "net.org.odadi-f". Ce site n'est alimenté que par Martine et vous y trouverez, notamment, des articles sur le village de Beorana et les actions menées par ODADI sur place. En théorie, tous les adhérents avec adresse mail  y sont abonnés d'office. Si vous ne l'êtes pas, faites le savoir à Martine. (Pour info : Si vous tapez « OdADI-F, vous tombez sur un site qui n'est pas alimenté par nous)


Pour finir, n'oubliez pas d'envoyer vos cotisations et/ou dons à l'adresse suivante : Th. Billard – 7, place J.B. Clément – 94270 – Le Kremlin-Bicêtre, ou faites un virement, si cela vous arrange bien entendu.


En vous remerciant d'avance de ce que vous allez pouvoir faire pour que nous puissions continuer à aider ODADI. 

11/12/2017

Une étoile brille dans le ciel pour OdADI

 Anne s'est envolée après des mois de souffrance.


Epouse de notre ancien trésorier, Michel Noël , elle aimait Madagascar qu'elle a contribué à aider en parrainant ou faisant parrainer une trentaine d'enfants. Nous l'avions rencontrée avec son époux en 2010 lors de l'un de nos voyages à Beorana.


Au revoir Anne, n'oublie pas là-haut de continuer à aider nos amis malgaches.


Nous souhaitons à Michel du courage pour surmonter cette épreuve. 

04/12/2017

ODADI se décentralise

ODADI a maintenant un relais dans le chef lieu de la commune d'Ankazondandy.
ODADI soutien depuis de nombreuses années les apiculteurs malgaches en leur apportant formations de lutte contre le varroa, aide à la modernisation des ruches et au reboisement.


Afin de soutenir de plus nombreux apiculteurs ODADI a sollicité l'aide de l'Agence de Micro Projet et de OdADI France. Un financement de 5.000€ de l'AMP, de 800€ de OdADI-F ainsi que de soutien divers ont permis de financer le projet de professionnalisation des apiculteurs.


Parmi les actions menées, l'une d'elle était de créer des points de collecte de miel dans les communes aidées de Mangamila et Ankazondandy.


Une pièce a donc été mise à disposition par les autorités comme point de rassemblement et pour renforcer l'animation des ruraux menées par ODADI en partenariat avec la commune depuis 2008. La cérémonie de réception s'est faite, elle a été doublée de la dotation de matériels de traitement du miel et d'outils de menuiserie à la branche apiculture du groupement des ruraux A.AMI d'Ankazondandy. A.AMI, bien qu'en attente d'officialisation de ses statuts, est déjà opérationnel. Il sera le premier utilisateur de la pièce. 

23/10/2017

Weekend des randonneurs FSCF à Marseille

Tout au long de ce WE, des randonneurs de la FSCF se sont retrouvés à Marseille pour faire découvrir la région. 

Votre secrétaire en a profité bien sur, pour faire connaître notre association et vendre quelques flacons d'huiles essentielles!

Même pendant les loisirs on n'oublie pas nos amis malgaches: ils comptent sur nous et tout est bon lorsqu'il s'agit d'aider des amis! 

04/06/2017

Vide Grenier

Tout au long de ce WE, des randonneurs de la FSCF se sont retrouvés à Marseille pour faire découvrir la région. 

Votre secrétaire en a profité bien sur, pour faire connaître notre association et vendre quelques flacons d'huiles essentielles!

Même pendant les loisirs on n'oublie pas nos amis malgaches: ils comptent sur nous et tout est bon lorsqu'il s'agit d'aider des amis! 

22/05/2017

Stand au profit de Madagascar

Tout au long de ce WE, des randonneurs de la FSCF se sont retrouvés à Marseille pour faire découvrir la région. 

Votre secrétaire en a profité bien sur, pour faire connaître notre association et vendre quelques flacons d'huiles essentielles!

Même pendant les loisirs on n'oublie pas nos amis malgaches: ils comptent sur nous et tout est bon lorsqu'il s'agit d'aider des amis! 

19/05/2017

Voyage d'une équipe OdADI-F à Madagascar

 Quelle fut belle et bonne notre équipée en octobre 2016 ! cette année nous avons visité plus spécialement le Nord: Diego, les tsingys rouges, Joffreville, Antsohy, Port Bergé! Que de souvenirs! des routes impossibles avec des nids de zébus, mais aussi et surtout des sourires pour nous accueillir partout! puis il y a eu l'île ste Marie, l'île aux nattes, et enfin ce pourquoi nous étions surtout aller là-bas : le centre Patrakala.


Il y a 10 ans tout juste (en octobre 2007)  nous sommes allés là-bas pour la première fois. OdADI-F venait d'être créée. Notre première action avait été l'achat d'un 4/4 pour permettre la communication entre le centre et le reste du monde, puis ce fut l'achat de timbales, d'assiettes et de couverts pour la cantine des enfants scolarisés. 

Il y avait à cette époque un seul bâtiment, aujourd'hui, c'est vraiment un centre avec son bâtiment technique, son foyer, sa cuisine, son réfectoire, sa distillerie, sa réserve pour le séchage des feuilles, un bâtiment pour le pôle santé, des ruches. Que de travail accompli par l'équipe d'ODADI sous l'égide d'Eulalia notre amie malgache et tout cela grâce à plusieurs associations dont OdADI-F qui aide plus particulièrement pour les repas de la cantine pour les enfants, les apiculteurs, les femmes (achat de matériel pour la couture), aide aussi pour le salaire de l'animatrice du foyer et tout ce travail commence a porté ses fruits puisque les femmes commencent à se mettre en association afin de se gérer elles même.


Notre association est petite certes mais les petits ruisseaux font les grandes rivières!


Vous pouvez adhérer (35€ par an) ou verser un ou des dons de manière ponctuelle ou plus régulier. Adresser vos chèques à la trésorière: Thérèse BILLARD, 7 place J.B Clément 94270 Le Kremlin Bicêtre, une reçu fiscal vous sera adressé. 

01/10/2016

Zébus

Plusieurs personnes ou groupes avaient acheté des zébus il y a deux ans. Aujourd'hui, ces PEZ n'ont pu être récupéré auprès de ZOB , cette association basée à Antsirabe ayant eu quelques soucis avec les autorités malgaches. 

Aujourd'hui, les comptes sont débloqués et Eulalia va se rendre à Antsirabe afin d'essayer de récupérer le prix de ces 4 zébus soit 1200€. Les propriétaires ayant en effet pour objectif d'en faire don à ODADI ! Croisons les doigts pour que cela marche. 

09/02/2015

Des nouvelles

Actuellement, Myriam, une jeune française œuvre pour nous, a ses frais, à Madagascar afin d'essayer de trouver des débouchés pour l'huile essentielle de Ravintsara qu'ODADI produit. Elle nous lance un vibrant appel. En effet, les ONG qui aidaient ODADI jusqu'à présent estiment que l'association doit maintenant se débrouiller seule et cessent d'apporter leur aide financière. Aussi ODADI n'a plus que nous pour les aider à financer leur programme d'émancipation des femmes, l'école et surtout la cantine scolaire.
 
Il est donc urgent de nous mobiliser si nous voulons que ce programme là puisse continuer. Nous devons aider à payer le salaire de l'animatrice, ainsi que les 2 (ou 3 ) repas par mois pour les enfants scolarisés. Mobilisons nous pour trouver des adhérents à notre association, vendre de l'huile de ravintsara ou récupérer des dons. Il y a urgence!


Lors du congrès national , à Saint Etienne, et du congrès départemental du Lyonnais de la Fédération Sportive et Culturelle de France, fin novembre, nous avons tenu des stands qui nous ont permis de vendre pour 432€€ d'huile et un peu plus de 500€ d'artisanat. Le salaire de l'animatrice  est à peu prés couvert pour 2015, il reste à trouver les fonds pour la cantine!

19/12/2014

Retour de Madagascar

ODADI bouge!

La nouvelle cuisine est bâtie et couverte, le centre Patrakala a enfin un sol dallé. Grâce aux dons d'OdADI-F en partie; Un repas par mois est servi aux enfants qui sont scolarisés c'est peu il faudrait plus mais nous manquons cruellement de fonds.

Les ruches ont été sauvées du varroa  grâce à des produits naturels faits à base de thym et 2 autres plantes dont je ne sais plus le nom. L'eau grâce à un système de béliers montent et permet l'arrosage des cultures. Les femmes viennent 2 fois par mois pour apprendre à cuisiner ou coudre ou encore se perfectionner pour l'agriculture.


Quel bonheur d'être parmi eux! ils n'ont rien et vous donnent le peu qu'ils ont : des chansons, des rires, mais aussi du riz ce qu'ils ont tant de mal à faire pousser! une belle leçon pour les occidentaux privilégiés que nous sommes! 

27/10/2014